Basilique Santa Maria della Steccata (Sainte-Marie-de-la-Palissade)

La construction

C’est Nicolò Urbani, évêque de Lodi qui pose la première pierre de l’église de Santa Maria dello Steccato, avant de devenir della Steccata.

Basilique Santa Maria della Steccata (Sainte-Marie-de-la-Palissade) Parme Italie

La construction de l’église débute en 1521 sous l’autorité des chefs de chantier Giovan Francesco Zaccagni et de Bernardino son père, qui avait déjà fait la preuve de sa compétence et de la pleine maturité de son style par la construction de l’église de San Giovanni Evangelista.

Les travaux débutent d’abord lentement puis s’accélèrent de 1522 à 1524 comme l’indique le relevé des paiements présents dans les archives de l’église. En 1524, des désaccords apparaissent, les questions sont portées devant des commissions spéciales auxquelles participe Le Corrège qui les licencie en 1525. Les travaux se poursuivent sous la direction de Giovan Francesco d’Agrate qui exécute les ornementations en marbre.

D’autres modifications sont réalisées sur les suggestions d’Antonio di Sangallo et l’église est consacrée le 14 février 1539 par le cardinal légat Giovanni Maria Dal Monte.

Basilique Santa Maria della Steccata (Sainte-Marie-de-la-Palissade) Parme Italie

La décoration de l’arc du presbytère est le travail du Parmigianino de 1530-1539.

En 1609, une souscription populaire afin de demander à la Vierge la fin d’une longue période de sécheresse permet la réalisation d’un moulage de la Madonna della Steccata recouvert de quatre-vingt kilogramme d’argent, l’œuvre est conservée dans la sacristie.

Des modifications ultérieures sont apportées en raison de la construction de sacristies puis celle de la « sacristie noble ».

D’autres travaux eurent lieu au xixe siècle par volonté de Marie Louise d’Autriche afin qu’une chapelle mortuaire soit aménagée dans les souterrains de l’église pour les ducs Farnèse et Bourbons. Au xxe siècle, en raison des bombardements de la dernière guerre, l’église est, en plusieurs étapes, restaurée afin de retrouver son aspect originel.


Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Basilique Santa Maria della Steccata de Wikipédia en français (auteurs)

< GUIDE DE PARME

This function has been disabled for Italie tourisme.